L'HYPNOSE ERICKSONIENNE 

 

L’hypnose est un état naturel que chacun expérimente plusieurs fois par jour. Vous êtes en état d'hypnose chaque fois que vous êtes plongé dans une rêverie ou au contraire tellement concentré sur une tâche que vous n'êtes plus conscient de votre environnement. Il en est de même quand vous écoutez une musique ou conduisez en ayant l'esprit ailleurs.

L'état d'hypnose permet simplement une communication avec le siège de vos mécanismes les plus profonds : l'inconscient

L'inconscient est un formidable assistant qui gère pour vous les fonctions comme la respiration , la contraction de vos muscles et tout cela pendant que vous êtes concentré sur une conversation téléphonique par exemple. 

De manière consciente vous pouvez gérer environ 2000 informations par seconde, pendant que votre inconscient lui en gère 400 milliards.

C'est en ayant accès à vos ressources inconscientes que vous allez pouvoir changer en profondeur et en respectant votre écologie personnelle. En effet, l'inconscient est une partie de vous bienveillante et protectrice. C'est également une partie pleine de créativité qui vous conduira souvent vers d'agréables surprises.

Contrairement aux idées reçues, l'état d'hypnose n'est pas un état de sommeil, c'est tout l'inverse. Vous êtes en fait 100% connecté avec vous-même et vous accédez à un état que l'on nomme souvent état de conscience modifié. Par conséquent l'expérience de l'hypnose est différente pour chacun et chaque séance est unique.

L’Hypnose Ericksonienne est issue de la pratique du psychiatre et psychologue américain, Milton Erickson (1901-1980), qui a joué un rôle important dans le renouvellement de l'hypnose clinique et a consacré de nombreux travaux à l'hypnose thérapeutique. Il est considéré comme "le père de la communication moderne". Il révolutionna les conceptions même de l'hypnose telle que pratiquée dans le passé. Sa technique est caractérisée par une approche souple, métaphorique et non dirigiste pour l’inconscient. En effet, elle repose sur la conviction que la personne possède en elle toutes les ressources nécessaires pour répondre de manière adaptée et réparatrice aux situations douloureuses et aux problématiques qu’elle rencontre. C’est un processus naturel, chaleureux, bienveillant.